Les bienfaits de la MBSR, sur la santé

La pratique de la Pleine Conscience – Mindfulness est une aide précieuse pour toute personne qui souhaite prendre soin d’elle-même et participer pleinement à l’amélioration de sa santé et de sa qualité de vie

Des bienfaits étudiés depuis plus de 30 ans

La méditation de Pleine Conscience (ou mindfulness)  met en oeuvre des mécanismes réparateurs et préventifs, mis en évidence depuis une trentaine d’années par de nombreuses études scientifiques :

■ une réduction progressive des symptômes physiques et psychologiques,
■ une plus grande stabilité émotionnelle, une plus grande force intérieure,
■ une augmentation de l’état de détente et de lâcher prise,
■ une diminution du niveau de la douleur et une capacité accrue à faire face à la douleur chronique,
■ une meilleure capacité à faire face aux situations stressantes,
■ une plus grande vitalité et un plus grand appétit pour la vie,
■ une prise en charge plus active et une amélioration de la qualité de vie, du bien-être et de la santé.

La méditation de pleine conscience - Ateliers et initiation en Ile de france avec Sylvie Chabas
Mieux vivre au quotidien par la méditation.

Plus précisément, des études démontrent que le protocole MBSR accélère la guérison des lésions cutanées dues au psoriasis en cours de traitement ; qu’il améliore la qualité de vie des cancéreux soumis à des soins lourds ; qu’il accroît la réponse immunitaire. L’efficacité des protocoles MBSR et MBCT pour prévenir la rechute de troubles anxieux et dépressifs est également reconnue. Des études en neuro-imagerie attestent enfin que la pratique régulière de la méditation modifie favorablement le fonctionnement cérébral : elle permet de réduire la sensibilité aux émotions négatives, d’accroître la fréquence des émotions positives et d’améliorer la résistance à la douleur.

Les contre-indications de la Pleine conscience

Cette approche est contre-indiquée pour les personnes qui souffrent des troubles suivants et qui nécessitent un traitement approprié :
– dépression en phase aigüe
– trouble bipolaire non stabilisé
– séquelles psychologiques d’abus physiques, émotionnels ou sexuels
– troubles dissociatifs et psychotiques (hallucinations, délires)
– attaques de panique récurrentes.

(source: bienetre-sophrologie.fr)

Revue de presse :

La méditation peut-elle contribuer au « bien vieillir » ? – Le Figaro 23/09/16

Méditation et rechute dépressive

La méditation et la santé : tous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mindfulness : Méditation de pleine conscience par Sylvie Chabas