Historique de la MBSR à aujourd’hui

Les débuts du programme MBSR

Jon Kabat -Zinn a d’abord expérimenté ce protocole MBSR en 1979 au sein de l’hôpital universitaire du Massachusetts, auprès de patients en proie à diverses pathologies et douleurs chroniques et pour qui la médecine conventionnelle  échouait. Lombalgies, arthrites, douleurs à la nuque, à la cage thoracique, migraines, mais aussi, burn-out, hypertension artérielle, troubles du sommeil etc … Des résultats probants furent à la mesure de ce qu’il pressentait :  chez certains, la douleur chronique fut considérablement atténuée, chez d’autres, le stress et ses effets physiologiques furent ressentis et donc mieux maîtrisés, d’autres avouaient avoir retrouvé un sommeil correct,  ou des mouvements  de leurs corps qu’ils ne pouvaient plus pratiquer.

Aux vues du succès de ces séances de méditation de pleine conscience  sur les patients, la communauté médicale américaine accorda à Jon Kabat Zinn   le soutien dont il avait besoin pour poursuivre ses investigations. C’est ainsi qu’Il fonda  la Clinique de Réduction du Stress (Stress Reduction Clinic).  Puis,  le Centre pour la pleine conscience, (Center for Mindfulness in Medicine, Health Care, and Society) rattaché à la faculté de médecine du Massachusetts  et qui, début des années 80, ouvrit la voie aux premières études cliniques sur les effets de la méditation sur la santé.

Désormais, grâce à l’essor conjoint de l’imagerie médicale, des neurosciences et de cette édifiante découverte sur la plasticité du cerveau, la méditation est devenue un immense champ de recherche. De nombreuses études scientifiques  sur les mécanismes  cognitifs et neuronaux induits par la méditation  sont désormais régulièrement publiées. Elles sont regroupées sur un site ( tout en anglais )  https://goamra.org/

Découvrir le site du CFM : Centre pour la pleine conscience,

L’expansion de la MBSR aujourd’hui

C’est en grande partie grâce à la validation scientifique que  la méditation laïque effectue une percée spectaculaire dans le monde de la santé,  essaime dans le monde entier et notamment en France.

Les institutions médicales s’y intéressent comme étant ce qui constitue une approche des plus pertinentes dans le domaine de la médecine corps–esprit. Près de 250 hôpitaux américains ont désormais recours à ce protocole MBSR pour leurs patients. En France, le monde médical est certes plus réservé mais progressivement, la méditation de pleine conscience, à travers  ce protocole MBSR , est proposée comme adjuvant aux traitements, y compris des traitements lourds en chimiothérapie.

La mindfulness se répand également dans le monde de la  psychologie (dans sa version adaptée MBCT – Mindfulness Based cognitive therapy)  pour prévenir les états anxieux et les rechutes dépressives.

Depuis peu, la méditation est entrée à l’université. En France, à Strasbourg,  le diplôme universitaire  « Médecine, méditation et neurosciences » forme chaque année une cinquantaine de médecins et chercheurs à une autre approche de la médecine corps -esprit.

meditation-paris-mbsr-pleine-conscience-sylvie-chabasLoin du monde de la santé,  la Mindfulness se répand dans la société. De plus en plus de gens la pratiquent. Elle est également très présente dans  les entreprises, les prisons, les écoles, également dans le sport de haut niveau. Au point que Le Time Magazine dans son édition  de Février 2012 consacrait sa couverture sur ce sujet en titrant  » La révolution de la Pleine conscience » .

Time Janv 2015

  Découvrir les différents déclinaisons de la MBSR

Biographie et parcours de John Kabat-Zinn

 

Mindfulness : Méditation de pleine conscience par Sylvie Chabas